L'association les Amis du Prieuré fête ses 40 ans.

La saison 2017 est consacrée à

 

MANESSIER

Passions - Alléluia - Moissons

 

Alfred MANESSIER, bien connu pour ses vitraux et ses tapisseries est né le 5 décembre 1911 à Saint-Ouen, dans la Somme. Victime d’un accident de voiture, il meurt le 1er août 1993 à l’hôpital d’Orléans.

 

Pour l’exposition d’Airaines, dans ce Prieuré qui lui convient si bien, sont présentées :

- L’œuvre lithographique de 1949 sur le thème de Pâques; thème qu’il reprend et développe en 1977-78, ensemble exposé avec les études préparatoires.

- Les lithographies publiées en 1958 sur le thème des Cantiques spirituels de saint Jean de la Croix.

- Les maquettes des vitraux de l’église du Saint-Sépulcre d’Abbeville.

- La tapisserie Alléluia, tissée en 1968 par l’atelier Plasse-Le Caisne.

- Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres, poème de Charles Péguy, calligraphié et illustré par Manessier en 1963-64.

 

En 1943, en compagnie de son ami Camille Bourniquel,  Manessier effectue un séjour à la grande Trappe de Soligny, prenant part à la vie communautaire et aux offices des moines. C’est à l’écoute du Salve Regina montant dans la nuit, que la foi le surprend :

 

«[...] Après trois jours et trois nuits, je suis sorti avec la foi, une foi qui ne m’a pas quitté. Voilà je ne l’ai pas cherchée, ça m’est tombé dessus. Ça m’a complètement transformé, et ça a transformé ma peinture. Ce qui est né en moi à ce moment, c’est essentiellement une espérance, qui m’a amené à une peinture qui ne parle que d’espérance, à travers les Passions.» (entretien avec Pierre Encrevé mai 1974 extrait).

 

Son abstraction devient une «méditation lyrique» sur le sacré. Un art sacré non figuratif, signe d’allégresse, porteur d’espérance et de lumière.

Copyright © 2016 Le Prieuré d'Airaines. Tous droits réservés - Réalisation